Luis Enrique (1996-2004)

Vous souhaitez donner votre avis sur un joueur ayant porté notre maillot dans le passé ou sur un fait historique ? C'est par ici que ça se passe.

Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Nesta le Mer 23 Mai 2018 21:52

ayoubaoui a écrit:
Nesta a écrit:Luis Enrique devant Rijkaard? Mais jamais de la vie!
Si l'espagnol hérite d'un "énorme chantier" quand il arrive (pas du tout d'accord avec ça), il a la matière à disposition pour relancer la machine. Les joueurs avaient surtout besoin d'un bon coup de pied au cul et d'un mec présent et sérieux ( à la différence de Tito, on sait pourquoi, et Tata qui n'avait aucune autorité).

Le hollandais lui hérite d'une des pire équipe du Barça, sinon la pire. Il n'a quasi rien sur quoi s'appuyer pour construire, c'était la catastrophe sur tous les plans.


Le hollandais a aussi Cruyff et Laporta derrière lui. Pendant que Lucho n'a eu que Bartomeu et ses amis mafieux.

Votre histoire de mecs qui avaient seulement besoin d'un mec présent et sérieux est bizarre, parce que pour Guardiola automatiquement ca devient autre chose. L'effectif qu'il reprend en 2008-2009 avait besoin de plus qu'un mec sérieux et présent, c'est ca ? :angel_not:

Nesta a écrit:Et puis dans le jeu, le Barça 2004/2005 et le 2005/2006, c'était carrément autre chose que celui de Luis Enrique, pour moi c'est celle là la deuxième meilleure équipe de l'histoire du Barça. Rijkaard a eu des début difficiles, où il à d'ailleurs failli se faire virer au bout de 6 mois, comme Enrique, mais les similitudes s'arrêtent là.

Le Barça des Deco, Ronaldinho, Eto'o, Xavi, Puyol, Marquez, Larsson, Edmilson (et oui!^^), et compagnie ça envoyait autre chose que ce Barça 2014/2015 qui ne tenait très souvent que par les exploits de la MSN. Comme le dit Valderrama, à cette époque, le milieu a clairement perdu de son importance et Luis Enrique misait tout sur ses cracks de devant pour lui faire la différence.



La différence? Guardiola a fait ce qu'il a fait pendant les 4 ans de sa présence sur le banc du Barça. Sa dernière année était très bonne au niveau du jeu même si on voyait que ça s'essoufflait un peu. Et surtout, malgré quelques erreurs de recrutement, c'est cohérent de bout en bout. On voyait où il voulait en venir.

Tu trouves beaucoup trop de circontances atténuantes à Luis Enrique pour mon goût. Ils avait les mafieux alors que Rijkaard avait Laporta et Cruyff derrière lui? Mais le triplé lors de sa première saison lui apporte la légitimité de faire à peu près ce qu'il veut, de recruter comme il veut. Comment tu expliques cette déchéance alors? Tout est de la faute de la direction? Facile sur ce coup...

Pour le Barça 2005/2006, (en fait j'englobe les deux saisons 2004/2005 et 2005/2006 parce que c'est dans la continuité), je l'ai dis que ça pouvait être irrégulier dans le jeu, mais quand ça jouait, c'était du très haut niveau, le milieu avait une très grande importance et était composé de joueurs de grande qualité. Le Barça de Luis Enrique ne m'a jamais donné autant d'émotion que celui de cette époque. Et puis si Iniesta ne jouait pas, c'est peut être parce qu'il y avait Deco devant lui non?

La preuve (si on peut appeler ça comme ça) que le Barça 2014/2015 ne tenait (quasi, je reprécise) que par la MSN, c'est que dès que celle ci était moins bien, c'est toute l'équique qui flanchait. Faudrait se refaire les matchs de cette période en Champion's par exemple, c'était toujours les trois de devant qui faisait la différence. Le milieu n'avait plus la même importance.

Rijkaard n'est pas le meilleur entraîneur du monde non plus. En 2007 et 2008, les joueurs avaient moins faim, Ronaldihno été déjà en train de penser à sa retraite, les embrouilles dans le vestiaire, bref, ça s'explique!

Après, chacun ses préférences, mais l'équipe de Rijkaard restera gravée à jamais dans ma mémoire quand celle de Luis Enrique me restera sans plus.
Avatar de l’utilisateur
Nesta
Nouvelle Recrue
 
Messages: 421
Inscription: Sam 16 Avril 2016 08:10



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar ayoubaoui le Mer 23 Mai 2018 22:04

Momo a écrit:Donc Valverde a une excuse.


Bien sûr. On ne lui ramène pas de jeunes automatiquement en A comme le faisait Laporta à l'époque.
Cela dit, s'il compte vraiment sur eux, il peut tout de même aller les chercher tout seul. Et c'est là où Lucho a lamentablement échoué.

Nesta a écrit:La différence? Guardiola a fait ce qu'il a fait pendant les 4 ans de sa présence sur le banc du Barça. Même sa dernière année était très bonne au niveau du jeu même si on voyait que ça s'essoufflait un peu. Et surtout, malgré quelques erreurs de recrutement, c'est cohérent de bout en bout. On voyait où il voulait en venir.


Oui oui, Guardiola a su se renouveler et a osé changé une équipe qui gagnait. Et j'ai bien dis que Lucho a échoué sur ce point.
Mais n'allez pas me parler de l'effectif de Lucho sa première année pour expliquer le niveau de jeu en 2014-215 alors que vous ne parlez jamais de l'effectif de Pep en 2008-2009.

Nesta a écrit:Tu trouves beaucoup trop de circontances atténuantes à Luis Enrique pour mon goût. Ils avait les mafieux alors que Rijkaard avait Laporta et Cruyff derrière lui? Mais le triplé lors de sa première saison lui apporte la légitimité de faire à peu près ce qu'il veut, de recruter comme il veut. Comment tu expliques cette déchéance alors? Tout est de la faute de la direction? Facile sur ce coup...


Tu oublie l'interdiction de recrutement en 2015 qui nous pénalise beaucoup. Et tu oublie aussi le fait que les joueurs qu'on a acheté à l'époque étaient très bons dans leurs clubs respectifs, c'est seulement quand ils ont porté la tunique du Barca qu'on s'est rendu compte que ca n'irait pas finalement.

Évidemment, Lucho a sa part de responsabilité là-dessus, mais arrêtez de faire comme s'il avait recruté des clochards de Liga. Turan, Gomes, Rakitic, Vidal, Suarez, Alcacer, c'était tous des joueurs très bien réputés dans leurs clubs avant de venir au Barca.

Nesta a écrit:Pour le Barça 2005/2006, (en fait j'englobe les deux saisons 2004/2005 et 2005/2006 parce que c'est dans la continuité), je l'ai dis que ça pouvait être irrégulier dans le jeu, mais quand ça jouait, c'était du très haut niveau, le milieu avait une très grande importance et était composé de joueurs de grande qualité. Le Barça de Luis Enrique ne m'a jamais donné autant d'émotion que celui de cette époque. Et puis si Iniesta ne jouait pas, c'est peut être parce qu'il y avait Deco devant lui non?


L'émotion c'est quelque chose qu'on ne peut pas discuter. Mais le niveau de jeu...jamais le Barca de Rijkaard n'a atteint le niveau de jeu qu'on a vu en 2014-2015.
Notre finale de C1 en 2015 par exemple, on ne voyait pas quelque chose de ce niveau du temps de Rijkaard.

Nesta a écrit:La preuve (si on peut appeler ça comme ça) que le Barça 2014/2015 ne tenait (quasi, je reprécise) que par la MSN, c'est que dès que celle ci était moins bien, c'est toute l'équique qui flanchait. Faudrait se refaire les matchs de cette période en Champion's par exemple, c'était toujours les trois de devant qui faisait la différence. Le milieu n'avait plus la même importance.


Ouais bah on parle du meilleur trio offensif de l'histoire.
Du temps de Guardiola, quand Xavi ou Iniesta étaient moins bien, ca se voyait aussi. Je t'invite à revoir par exemple la réception de l'Athletic en 2011, ou Iniesta et Messi sont transparents quasiment tout le match et où toute l'équipe en souffre.

Ce genre de critique...c'est bizarre. Moi je ne connais pas une seule équipe qui soit au top même quand 3 de ses joueurs de champ sont dans un mauvais jour.

Nesta a écrit:Rijkaard n'est pas le meilleur entraîneur du monde non plus. En 2007 et 2008, les joueurs avaient moins faim, Ronaldihno été déjà en train de penser à sa retraite, les embrouilles dans le vestiaire, bref, ça s'explique!


Ah mais le déclin du Barca de Lucho lui ne s'explique pas !
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
 
Messages: 14526
Inscription: Mar 17 Septembre 2013 01:00
Localisation: Août 2008



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Nesta le Mer 23 Mai 2018 22:44

L'effectif que Guardiola récupère en 2008/2009 était de très grande qualité aussi.
Mais lui a réussi à le sublimer, le faire évoluer, et sur 4 ans! C'est pas pareil.
De plus, il a sorti Busquets de son chapeau, a fait confiance à Pedro quand Luis Enrique a juste appauvri son effectif d'année en année (sans faire confiance aux jeunes du club, en plus!).

Justement, si la liste des recrues de Luis Enrique, (composée des meilleurs joueurs de leurs équipes respectives comme tu le dis) est si grande et qu'il s'avère que ce sont presque tous des flops. Celui qui les a choisi et qui avait pour mission de les faire évoluer dans son équipe à sûrement une part de responsabilité devant ces multiples échecs (comme tu le dis aussi d'ailleurs).

Pour moi, s'il y a émotion, c'est que je vois quelque chose qui me plait, qui est beau à voir. Et l'équipe de Rijkaard, (je dis bien l'équipe, pas 3 joueurs) m'impressionnait largement plus que celle d'Enrique. Une équipe froide, tueuse, éfficace, c'est pas ce que je préfère dans le foot.

Je veux bien te concéder que quand tes 3 meilleurs joueurs sont moins bien, l'équipe s'en ressent et c'est logique, quelque soit l'équipe. Mais là c'était vraiment trop criant, des fois t'avais l'impression qu'il y avait les 3 de devant et c'est tout, mon impression en voyant les matchs.

Bien sûr que le déclin de Luis Enrique s'eplique. Mais pas de la même façon que celui de Rijkaard. Quand le vestiaire du hollandais s'écharppe sur la fin entre rivalité exacerbée Ronaldinho/Eto'o, plus le manque total d'implication du brésilien et de Deco, les 3 meilleurs joueurs de cette époque (Xavi commençait tout juste à montrer ce qu'il deviendrait avec Guardiola).

Luis Enrique lui débarque dans une "famille", ils sont tous potes, ou du moins le clan des "Guardioliste" tient le vestiaire et accueille les nouveaux de la meilleure façon possible.
Et malgré le confort certain dont il dispose de ce côté, il arive à s'embrouiller avec Messi pour finalement perdre la bataille, laisse les clefs de l'équipe à la MSN ("n'ose même pas à essayer de nous remplacer pendant un match, sinon tu vas sauter mon gars!") et perd du même coup le contrôle sur l'équipe entière, fait des recrutement douteux, laisse de côté la Masia. Puis de fil en aiguille, il en arrive là où il en est arrivé.

J'ai envie de te dire que la différence entre les deux c'est que Rijkaard subit son déclin alors que Luis Enrique se l'est fabriqué tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Nesta
Nouvelle Recrue
 
Messages: 421
Inscription: Sam 16 Avril 2016 08:10



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar ayoubaoui le Mer 23 Mai 2018 23:05

Nesta a écrit:L'effectif que Guardiola récupère en 2008/2009 était de très grande qualité aussi.
Mais lui a réussi à le sublimer, le faire évoluer, et sur 4 ans! C'est pas pareil.
De plus, il a sorti Busquets de son chapeau, a fait confiance à Pedro quand Luis Enrique a juste appauvri son effectif d'année en année (sans faire confiance aux jeunes du club, en plus!).


Tu pars sur un tout autre débat. À la base, vous expliquez le niveau de jeu du Barca en 2014-2015 par son effectif de taré et le seul mérite que vous accordez à Lucho est celui d'avoir "réveiller" les cadres.
C'est un raisonnement qu'on peut facilement appliquer sur le Barca 08-09 de Guardiola, un effectif composé de cadres que Pep a seulement eu besoin de "réveiller" pour gagner un triplé et marcher sur le football européen.

Sauf que ca, directement, ca vous plaît moins. :secret:

Nesta a écrit:Pour moi, s'il y a émotion, c'est que je vois quelque chose qui me plait, qui est beau à voir. Et l'équipe de Rijkaard, (je dis bien l'équipe, pas 3 joueurs) m'impressionnait largement plus que celle d'Enrique. Une équipe froide, tueuse, éfficace, c'est pas ce que je préfère dans le foot.


Bah c'est ton problème et tes goûts, mais l'équipe de Lucho était meilleure en tout points. Meilleure défensivement, meilleure collectivement, tactiquement, offensivement, bref à tous les niveaux.

Le niveau de jeu qu'on montre contre l'Atletico (plusieurs fois), City, la Juve ou le Real n'a aucun équivalent dans l'époque Rijkaard.

Nesta a écrit:Bien sûr que le déclin de Luis Enrique s'eplique. Mais pas de la même façon que celui de Rijkaard. Quand le vestiaire du hollandais s'écharppe sur la fin entre rivalité exacerbée Ronaldinho/Eto'o, plus le manque total d'implication du brésilien et de Deco, les 3 meilleurs joueurs de cette époque (Xavi commençait tout juste à montrer ce qu'il deviendrait avec Guardiola).


Comme si le déclin du Barca de Rijkaard n'était qu'une question de tensions dans le vestiaire...
Si tout l'effectif fait une saison mauvaise en 07-08 (à part Messi et Touré), c'est pas parce que Ronnie et Eto'o étaient devenus rivaux.

Pour le déclin, faudrait voir du côté de son adjoint qui le quitte après la C1 en 2006...
Rijkaard lui-même disait que tout le côté tactique était la responsabilité de ten Cate.

Nesta a écrit:Luis Enrique lui débarque dans une "famille", ils sont tous potes, ou du moins le clan des "Guardioliste" tient le vestiaire et acueuille les nouveaux de la meilleure façon possible.


Luis Enrique débarque dans un Barca malade, qui vient de perdre deux de ses plus grands leaders (Puyol et Valdes) avec un Xavi qui veut partir, un Messi qui s'est fait sifflé au Camp Nou en fin de saison, un effectif perdu et des cadres qui ne sont plus du tout au niveau (Alves, Piqué, Busquets).

Après, ouais ils se faisaient la bise et ne se battaient pas dans le vestiaire. Mais y'avait de sérieux problèmes quand même, ils étaient juste différents.

Nesta a écrit:Et malgré le confort certain dont il dispose de ce côté, il arive à s'embrouiller avec Messi pour finalement perdre la bataille, laisse les clefs de l'équipe à la MSN ("n'ose même pas à essayer de nous remplacer pendant un match, sinon tu vas sauter mon gars!") et perd du même coup le contrôle sur l'équipe entière, fait des recrutement douteux, laisse de côté la Masia. Puis de fil en aiguille, il en arrive là où il en est arrivé.


Le fait de se battre avec Messi est une très bonne chose. Il a osé confronter Lionel Messi lui, c'est dire à quel point il a des couilles immenses. Qu'il ait perdu la confrontation ou pas, ca ne change rien au fait que cette dispute prouve qu'on était face à un coach avec des idées claires et la réelle intention de les mettre en place.

Les recrutements douteux sont à relativiser vu l'interdiction de mercato, la direction et les flops immenses que personne ne pouvait prédire.

Pour la Masia, c'est le gros point noir effectivement. Injustifiable, rien à dire là-dessus.
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
 
Messages: 14526
Inscription: Mar 17 Septembre 2013 01:00
Localisation: Août 2008



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Tele-Santana le Jeu 24 Mai 2018 00:10

C'était cool, on peut passer à autre chose. Et tirez-vous en MP bande de dégueulasses.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26121
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar KEBEM-PMV-RSN le Jeu 24 Mai 2018 01:29

Je pense , que la grande force du Barça de Lucho , a été de se rendre indéchiffrable par ses adversaires.Là où le Barça , avant sa venue , était l'équipe la plus prévisible pouvant exister.

Et cet aspect en football dépasse le cadre du talent individuel ( même si évidemment la qualité de l'effectif reste fondamental).

Tout comme le Barça de Pep au début était indéchiffrable , en plus d'avoir eu un terrible effet de surprise sur ses adversaires.Ils les assommaient complètement.

Le fait de laisser l'adversaire dans le doute quant à ses intentions de jeu est un facteur qui fait d'énormes différences lors d'un match.L'aspect physique également est un facteur énorme.

La qualité des joueurs , la condition physique et des intentions de jeu difficile à lire.Tout ça réunit c'est quasiment un gage de réussite.

D'ailleurs on peut faire un parallèle avec le Real depuis quelques saisons.Ils ont un effectif monstrueux en qualité mais c'est surtout le fait d’être difficilement lisible qui les rend si performant offensivement.

Le foot , c'est tellement compliqué et tellement simple à la fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
KEBEM-PMV-RSN
International
 
Messages: 6503
Inscription: Ven 11 Septembre 2009 19:15
Localisation: Là où aucun oeil humain n'a jamais posé le pied



Précédente

Retourner vers Histoire, Légendes et Anciens Joueurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités